Cabotinage, pompiers et chacun son métier

Publié le par gepel

0711-003.jpg

Cette semaine dans mon jardin:

    Est-ce parce que j'avais fait part de mes réticences il ya une semaine à publier une photo de chrysanthèmes que celui-ci s'est élevé jusqu'à 1m60 et s'est penché pour figurer au centre comme pour nous faire coucou?

et ailleurs:

     Il n'y a que les intentions qui comptent mais l'enfer est pavé de bonnes intentions
    Sujet qui m'avait été soumis pour occuper quelques unes de mes si fréquente heures de colle d'un lointain passé. Les adeptes de l'arche de Zoe ne semblent pas avoir bénéficié de cette forme de pédagogie ni sensibilité au machiavélisme des politiques qui voudraient nous faire croire qu'une opération de cette envergure aurait pu s'organiser à leur insu ou malgré eux.


    Depuis son divorce avec Cécilia, Nicolas Sarkozy est obligé de faire ses courses lui-même le dimanche pour remplir son cabas à otages.
    On finit par ne plus savoir. S’il s’agit de sauver un chat imprudemment aventuré au haut d’un toit, dois-je appeler les pompiers ou faire le numéro de l’Elysée?


    Si je m'en tiens aux déclarations des syndicats des cheminots, après que la réforme des retraites leur aura été appliquée, elle sera élargie aux autres régimes. Moi qui croyais que c'était déjà fait, je devrais être rassuré si je n'éprouvais le sentiment diffus que l'on me prend pour un imbécile (même si c'est vrai, ce n'est pas une raison).


    En réponse aux manifestations de soutien aux mal logés, Christine Boutin propose que chacun se limite à exercer son métier. Quelle curieuse conception de l'Homme que de le  réduire à sa fonction économique alors qu'elle nous démontre qu'on ne peut la réduire elle-même à ses convictions religieuses.

    Pénurie de logements, loyers exorbitants, comment ne pas admettre les limites du libéralisme incapable de fournir à chacun le droit élémentaire de disposer d'un toit dans des conditions décentes. Mais le dogmatisme nie l'évidence.

 


Publié dans Grincheux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article