muscaris, TGV et Ben-Hur

Publié le par gepel



Cette semaine dans mon jardin:
    Un peu partout émergent formes et couleurs tellement invraisemblables il y a encore si peu de temps. 


et ailleurs:

    Contrairement aux interprétations malignes qui y voyaient une réaffirmation criminelle du refoulement sexuel du catholicisme, ce serait, selon l'évêque d'Orléans, le manque de fiabilité du à leur porosité que le Pape se serait une nouvelle fois opposé à l'usage des préservatifs. Pour être en harmonie avec les préconisations épiscopales, exigez dorénavant le label TGV, "Testé et Garanti par le Vatican" (attention, messieurs, aux erreurs d'interprétation).


"Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur".En tenant ces propos, Nicolas Sarkozy faisait montre de sa très grande clairvoyance.


    C'est à l'évadé fiscal, Johnny Halliday, que Nicolas Sarkozy devrait faire appel pour animer sa soirée du 14 juillet. Il devrait en coûter quelques centaines milliers d'euros aux contribuables dont il s'est exclus. Nicolas Sarkozy démontre ainsi la force de ses convictions dans sa condamnation des paradis fiscaux.
    Christine Boutin s'efforcera de proposer un relogement aux expulsés du printemps (en effet, pour certains, l'arrivée du printemps n'est pas une bonne nouvelle). "C'est mon coté catho" se flatte-t-elle. Il faudrait l'informer que compassion et humanité ne sont en rien une exclusivité religieuse. Ce qui constitue la spécificité religieuse, c'est au contraire abandonner toute humanité pour satisfaire une hypothétique volonté divine et chercher à soumettre les individus aux préceptes de leurs croyances respectives.
    Gad Elmaleh estime que plafonner l'impôt à 50% est suffisant. Curieuse mentalité que de protester contre la retenue d'impôt sensé améliorer le fonctionnement de la société plutôt que de se réjouir de ce qui reste et qui est considérable. Quelle indécence que d'affirmer que l'on vaut des centaines de fois plus que ses congénères.
    La condamnation (symbolique) du porteur de la pancarte "casse-toi pov'con" a été confirmée en appel pour "délit d'offense au chef de l'Etat". Celui qui a réellement discrédité la fonction de chef de l'Etat en lui faisant tenir ces propos, Nicolas Sarkozy, n'aura pas été poursuivi.
    Si la campagne lancée sur France-Inter par une mutuelle d"assurance, celle qui assure les fémurs comme Ben-Hur, réussit à attirer de nouveaux clients, Il faut qu'elle s'en tienne au fémur et qu'elle n'étende surtout pas ses garanties au cerveau sous peine d'une faillite inexorable. 

Publié dans Joyeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elie :0059: 15/04/2009 17:47

Blog très intéressant avec les catégorie des sept nains!Belle soirée!