Dahlias, Thuram et les hyènes

Publié le par gepel




Cette semaine dans mon jardin:

Bien que très commun et même quelquefois considéré comme vulgaire, le dahlia n'a pas son pareil pour apporter dans le jardin une tache de couleur vive. La variété de ses couleurs, de la forme de la fleur, de sa taille  le rend  indispensable à la palette du jardinier.



et ailleurs:

    Il aura suffi que Lilian Thuram invite quelques exclus à un match de foot pour que cet acte, même s'il n'est peut-être pas totalement innocent, déchaîne de brutales  réactions:

    Philippe de Villiers, qui se veut hobereau défenseur des valeurs catholiques qu'il applique si peu, n'a pas pu escamoter derrière son rictus ce qui le caractérise: la haine, cette haine qui a fait de lui un casseur endimanché caillassant à coups de mots;

    Les sarkosystes ont dénoncé cet acte inqualifiable pour un joueur de foot, dont ils ont affirmé que la fonction exclusive consiste à courir sur un terrain, de profiter de sa notoriété pour faire passer un message politique. Pour les mauvais esprits, leurs ridicules embrassades télévisées ont démontré que c'est l'amitié et non sa notoriété qui justifiait la présence de Johnny Halliday au premier rang du Sarko-show, car  jamais Sarkozy ne confondrait spectacle et politique.

Le débat politique est prometteur.


    Aux dire de Johnny, Sarkozy serait son maître à penser. Vu les résultats de l'élève, je crois que vais continuer de penser tout seul (j'ai bien conscience que ce n'est pas fameux non plus)
    Lepen a sans doute bien des raisons de savourer cette grande victoire que constitue le retour d'allégeance de Bruno Mégret, mais la proximité des hyènes est  rarement un signe de bonne santé

Publié dans Dormeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article