Gouttes de couleur, souffrance et crédit agricole

Publié le par gepel


  
Cette semaine dans mon jardin:
Il suffit de  quelques gouttes de couleur pour  suggérer le réveil du printemps

 

et ailleurs:

L'un(e) libère d'une souffrance insupportable une victime à l'agonie en anticipant sur un décès proche et inéluctable.
L'autre provoque une souffrance insupportable jusqu'au suicide de sa victime sur son lieu de travail dont elle attendait tant.
Lequel sera poursuivi et condamné à un an de prison?


Maud Fontenoy, dont je m'étais ému de ses mésaventures, est arrivée à bon port. "Epreuves, courage,  ténacité". Trompettes de la renommée, objet de son périple.
"Epreuves, courage,  ténacité", qualificatifs qui s'appliquent quotidiennement oh combien! à ces autres femmes autrement plus méritantes, ces mères célibataires de peu de moyens, sans gloire ni guère plus d'espoir et qui ne feront jamais la une des media.
En être encore réduits à se vouer au culte des héros qu'on s'invente, admiratifs de la souffrance choisie et si souvent indifférents à la souffrance subie


Je ne serai jamais assez reconnaissant envers la technologie qui, grâce aux distributeurs automatiques, m'épargne le vis-à-vis avec le guichetier débile et chantant du Crédit Agricole. N'est pas Alain Resnais qui veut.

Publié dans Dormeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article