hellebores, intermittents et grandes pompes

Publié le par gepel

1203_052aJPG.jpg

 

 

 

 

Dans mon jardin

       Les couleurs de l'hellébore évoluent, comme si elle cherchait à s'harmoniser avec son environnement


Et ailleurs

     Tombé par inadvertance sur le JT du 20h de Pujadas, j'ai pu constater les progrès réalisés par cette chaîne dans le domaine de la pédagogie. Déplorant sans doute l'absence d'images réelles qu'à défaut le meurtre d'enfants pourraient se réduire à une banale abstraction chez les téléspectateurs indifférents, France 2 a développé une reconstitution du massacre de l'école sous forme d'un petit film d'animation. On y voit comme dans un jeu vidéo des silhouettes d'enfants visés par le meurtrier faisant feu, des têtes exploser... Très ludique.


     Le sort des intermittents du spectacle ne semble guère émouvoir les candidats aux élections. Pourtant, de nouveaux abus ont été constatés encore récemment. En effet, les figurants d'une émission de télé-réalité ont été confinés malgré eux en milieu clos pendant trois jours sans le moindre dédommagement. Largement diffusée sur la plupart des antennes et relayée par toute la presse, disposant des moyens d'une superproduction, comment expliquer que l'émission « islamist' academy» produite par Sarkomol-Prod présentée par Claude Guéant puisse en toute impunité bafouer la législation du travail? Que faisait la police?


     «Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d'immigrés ?» vocifère Marine Lepen à la tribune face aux caméras. A cette interrogation misérable, la réponse étayée par les quinze dernières années est... zéro. A mme Lepen qui part ailleurs préconise le retour de l'amnistie routière, la fin du permis à points et l'arrêt de nouveaux radars automatiques, combien de victimes de la route chaque année? Que pèse le risque islamiste face aux délits routiers qu' elle encourage? Qui peut être dupe d'une pareille escroquerie intellectuelle?


     Lors d'un jeu télévisuel (merci au zapping de canal +), il était demandé aux candidats de nommer deux personnages de la révolution française. L'une a proposé Jeanne d'arc, l'autre Louis XIV. Probablement auraient-ils suggéré Charlemagne si un blocage psychologique n'avait effacé de leur mémoire celui qui a la réputation d'avoir inventé l'école. Il est curieux que, depuis que la télé a été confiée aux mieux-disants culturels, il y ait une telle rivalité pour proclamer son ignorance avec autant de satisfaction.


     Les prétendants à la présidence de la république ont-ils conscience qu'ils auront une lourde responsabilité supplémentaire que s'était octroyée Nicolas Sarkozy en grande pompe (je ne parle évidemment pas des chaussures) lors d'un gigantesque show comportant une multitude de chefs d’État, une fonction internationale à la mesure de son talent. Habituellement enclin aux fanfaronnades, il s'avère sur ce sujet fort discret. Pourtant, la présidence de l'Union pour la Méditerranée constituait un trophée dont il n'était pas peu fier. On a vu ce qu'il en est advenu.

Publié dans Timide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article