printemps, brocante et camisole

Publié le par gepel

1103_001.JPG

Cette semaine dans mon jardin:

          Hellébores, primevères, crocus... le printemps est bien là.

et ailleurs:

“Je n’ai jamais été fort en mathématiques”. C’est la justification proposée par Bruno Le Maire, incapable de répondre à une journaliste lui demandant quelle superficie représente un hectare. S’il est vrai qu’il est député dans un département rural depuis presque 4 ans, il faut lui reconnaître l’excuse de n’être ministre de l’agriculture que depuis 2 ans à peine. Belle illustration d’un pouvoir proche des terroirs, comme se plaît à le proclamer Nicolas Sarkozy et l’UMP dans leur nouveau plan de communication.


Nous étions convaincus d’avoir entendu dés le vendredi qu’un remaniement ministériel était programmé pour le week-end, mais “pas du tout!” proteste Mme Alliot-Marie , puisque ce serait sur son initiative, après réflexion qu’elle aurait rédigé dans un avion (encore!) une lettre de démission (“mon cher Nicolas...” comme il sied à un ministre démissionnaire s’adressant au président de la république) qu’elle aurait remise à Nicolas Sarkozy à son retour. Quand à ce point l’orgueil confine à la bêtise et que l’ego a pris de telles dimensions, on est pas loin de la camisole.


Après avoir élevé en janvier dans l’ordre des officiers Mireille Mathieu (qui n’a pu s’empêcher de se produire dans un festival de bêtise, énonçant entre autres et 2 vocalises, la voix chargée de trémolos, cette sentence originale et de circonstance “Ne demennde pas ce que ton pays peut faire pour toi mais demennde toi ce que tu peux faire pour lui”...) , Nicolas Sarkozy nommait en février Steve Balmer, PDG de microsoft, chevalier de la légion d’honneur. Si la langue française est en péril, probablement ne le doit-elle pas à la concurrence de la langue anglaise mais à la perte de sens des mots en son sein même. Petite satisfaction cocardière toutefois: l’officier Mireille Mathieu domine le chevalier Steve Balmer dans notre hiérarchie de valeur.


Chacun peut le constater, la vie au quotidien s’est nettement améliorée depuis l’expulsion des Roms. Cette mission accomplie avec le brio que l’on sait et toujours soucieux du bien-être de la population, “notre” Président Sarkozy engage un nouveau chantier qui devrait lui permettre de clore son règne en apothéose: un débat sur l’islam dissimulé derrière la laïcité aux racines chrétiennes. Une clairvoyance qui ne fait que conforter son rôle de "président que le monde entier nous envie".


Ayant entrevu la toute fin de l’émission de Michel Drucker “vivement dimanche”, j’ai cru reconnaître Enrico Macias en guise d’invité principal. Semaine après semaine, Drucker a fait de son émission le plus célèbre lieu de foire à la brocante.

Publié dans Joyeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article