tableau, plagiat, voilà.

Publié le par gepel



Cette semaine dans mon jardin:

    En cette saison, la nature a lâché les pinceaux, et à la couleur, elle a substitué le trait, préparant ainsi les tableaux à venir..


et ailleurs

    Et dire que certains sont supposés prendre le risque considérable d'être poursuivi pour terrorisme en détériorant les caténaires alors qu'il suffit de secouer un peu un agent de la SNCF pour obtenir une interruption de trafic autrement plus efficace. Considérant les fréquentes agressions incomparablement plus violentes que subit le corps enseignant, à quand l'expulsion immédiate des enfants dans la rue et la fermeture des établissements scolaires de l'académie concernée? Quand l'action syndicale est exclusivement corporatiste et s'accomplit au détriment de la grande majorité des salariés, comment s'étonner du si faible taux de syndicalisation en France.


    Pas très fair-play ce monsieur Obama. Probablement dépourvu d'idées mais pas d'intuition, il serait venu piller les recettes d'une équipe qui gagne en reprenant l'organisation, l'argumentation politique et les slogans de campagne de Ségolène Royal, selon les déclarations de cette dernière. Et à défaut de remerciement, elle a du s'inviter elle-même à ses frais (?) à assister de loin à la cérémonie d'intronisation du nouvel élu qui lui doit tant. Et le fourbe s'est bien gardé de prononcer le mot "fraternity" dans son discours qui aurait révélé publiquement le nom de son(sa) maître à penser. Mais pour Mme Royal, qu'importe le ridicule si la photo est bonne.
    Les dirigeants des banques devront renoncer à leur bonus. Mais que peut-on espérer d'un salarié qui a perdu toute motivation en abandonnant l'élément incitatif de sa rémunération (600.000€ de bonus à la CRCA selon france-inter, le double à la BNP) et qui devra se contenter de son salaire annuel de 900.000€ et quelques divers avantages. C'est comme si johnny devait se contenter de ses 2,2 million d'euros de vente de CD sans profiter du bonus que sont pub, ventes de son image dans les media, participation à des émissions... Ce n'est vraiment pas encourager la jeunesse que de réduire ainsi leurs perspectives d'avenir.


    "Quand on a rien à se reprocher, on ne peut pas être contre les caméras de surveillance" propos d'un maire (souvent repris) qui en avait installé environ une vingtaine dans son village, justifiées par quelques actes de délinquance mineurs tels que quelques carreaux cassés au stade municipal. Poursuivant son raisonnement et pour parfaire la sécurité, peut-être devrait il envisager la fouille au corps avec toucher rectal systématique avant l'accès à un lieu public. "Quand on a rien à se reprocher, on ne peut pas s'opposer au toucher rectal..." Au palmarès des plus cons, il est un prétendant sérieux.


    Voila. A vrai dire, cela m'agace de plus en plus. Voilà. Au point que, voilà, j'en arrive à zapper. Voilà. En trés peu de temps,  il a envahi un grand nombre de conversations, voilà; il s'est substitué aux virgules, voilà; qu'ils soient politiques, journalistes, chanteurs, voilà, c'est devenu leur ponctuation, voilà, même là où elle ne se justifiait pas. Voilà, j'en ai marre de ce voilà qui affecte dorénavant la parole telles des pustules . Enfin bon... Ce n'est pas la première fois que des tics de langage envahissent le discours. C'est clair. Enfin bon...

Publié dans Atchoum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article